Guerre du pétrole : l’« arme fatale » de Washington contre les Saoud et l’OPEP

Shares

Depuis les négociations sur le traité nucléaire iranien, la relation stratégique entre Washington et Riyad fut régulièrement mise à mal. On a notamment pu l’observer depuis l’affaire Khashoggi, et on le perçoit de nouveau suite à la « guerre du pétrole » lancée par les Saoud début mars. Alors que Donald Trump s’est d’abord satisfait de la baisse des prix à la pompe – qui ne profitera pas aux consommateurs vu le confinement actuel –, cette « guerre du pétrole » est surtout une grave menace pour l’industrie énergétique américaine. Il ne serait donc pas étonnant que le Président américain brandisse à nouveau l’« arme fatale » de Washington contre l’Arabie et l’OPEP, que nous allons vous détailler dans cet article.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.