Les omissions de Biden sur le soutien turc et pétromonarchique pour Daech et al-Qaïda

Shares

C’est désormais officiel : Joe Biden sera le prochain candidat démocrate contre Donald Trump. L’occasion pour nous de revenir sur un épisode important de sa vice-présidence, lorsqu’il déclencha la fureur de ses alliés turcs et pétromonarchiques en confirmant qu’ils avaient soutenu Daech et al-Qaïda en Syrie. Durant cette intervention à Harvard, en octobre 2014, il omit toutefois de rappeler le rôle des services spéciaux occidentaux dans cette désastreuse guerre de changement de régime. Nous allons donc revenir en détail sur ces déclarations de Biden. En effet, si elles l’ont conduit à s’excuser auprès des pays concernés, elles furent alors décrites comme des vérités par de nombreux experts et journalistes américains, qui refoulèrent eux aussi le rôle central de la CIA et de ses alliés occidentaux dans cette catastrophique opération. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.