Une menace mondiale ignorée : la prolifération incontrôlable des guerres de l’ombre

Shares

La pandémie de Covid-19 ne dissuade pas la Turquie et les Émirats Arabes Unis de poursuivre leurs propres guerres de l’ombre, comme on peut l’observer en Libye. Dans un récent article sur ce conflit qui oppose Abou Dhabi et Ankara, un expert s’inquiète de la prolifération des guerres par procuration entre les puissances émergentes, qui ont recours à des frappes de drones non revendiquées, à des milliers de mercenaires et à de vastes campagnes de désinformation. Il dénonce donc un « nouveau désordre mondial », tout en reconnaissant le rôle clé des États-Unis dans la banalisation des assassinats ciblés et des opérations de déstabilisation ou de changement de régime depuis la guerre froide. Décryptage d’un violent retour de bâton pour les puissances occidentales.

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.