Guerre froide entre Pékin et Washington : la revanche posthume d’Andrew « Yoda » Marshall

Shares

Décédé en mars 2019, Andrew « Yoda » Marshall – qui fut notamment le protecteur de Dick Cheney et de Donald Rumsfeld –, a été l’un des stratèges les plus influents du Pentagone pendant plus de quarante ans. Indifférent à la menace terroriste, il se rendit à son bureau le 12 septembre 2001, et surprit son équipe en lui demandant de chercher à comprendre ce que pensait la Chine. Par la suite, il s’était plaint de l’engagement des États-Unis dans la « guerre globale contre la terreur », soutenant qu’il fallait limiter la montée en puissance de la Chine par tous les moyens. En étudiant ses préconisations stratégiques, nous allons voir pourquoi la nouvelle guerre froide entre Pékin et Washington constitue sa revanche posthume, malgré les risques induits par cette rivalité. Décryptage.

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.