Les embarrassants secrets du business de l’« antiterrorisme » américano-saoudien (partie 1/2)

Shares

Récemment, un grand quotidien américain a fait d’importantes révélations sur le juteux business de l’« antiterrorisme » lancé par les États-Unis et l’Arabie saoudite à partir du 11-Septembre. N’ayant pas été repris par la presse francophone, nous avons pris l’initiative de le traduire intégralement pour nos abonnés. Par la suite, nous le commenterons tant il est riche d’enseignements sur la schizophrénie américano-saoudienne. En effet, depuis la fin des années 1970, Washington et Riyad ont insidieusement soutenu le fléau djihadiste, ce qui a fini par générer un véritable eldorado pour les firmes censées contrer ce phénomène – du moins lorsqu’il menace les pays occidentaux et leurs alliés arabes. Mais avant de poursuivre cette réflexion, voici l’intégralité de cette enquête, dont nous nous étonnons qu’elle n’ait pas été reprise dans les médias francophones. Une lecture impérative.   

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.