Tulsi Gabbard contre les guerres économiques de Washington

Shares

Récemment, un organe de guerre psychologique de l’Union européenne a osé affirmer que les sanctions occidentales contre la Syrie n’affectaient pas la population locale. Or, aux États-Unis comme en Europe, de nombreux experts estiment le contraire. Plus grave encore : il n’y a jamais eu d’étude d’impact sur lesdites sanctions, qui ont été nettement durcies depuis juin dernier et la mise en oeuvre du Caesar Act par Washington. En réalité, aucune enquête officielle n’est menée par le gouvernement des États-Unis pour mesurer les conséquences des sanctions qu’il impose à de nombreux pays. Ce scandaleux état de fait pourrait changer, en vertu d’un amendement de Tulsi Gabbard qui vient d’être approuvé à la Chambre des Représentants, et qui pourrait être adopté définitivement par le Sénat. En voici les principaux apports. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.