EXCLUSIF : « Le raccourci “Novitchok donc Kremlin” est discutable » (source sécuritaire)

Shares

Dans un climat de fortes tensions entre Moscou et les puissances occidentales, l’Allemagne accuse le Kremlin d’avoir empoisonné l’opposant russe Alexeï Navalny au Novitchok. À Deep-News.media, nous avons été scandalisés par le fait qu’un grand nombre de confrères ont accusé sans preuve le gouvernement russe d’avoir commandité cette tentative d’assassinat. Certes, la Russie est critiquable pour de nombreuses raisons, et notre intention n’est pas de la défendre. Néanmoins, le raccourci « Novitchok donc Kremlin » nous paraît discutable. En effet, comme un expert issu des milieux français de la sécurité nationale va nous le détailler, plusieurs États autres que la Russie sont capables de produire du Novitchok, dont les États-Unis, l’Allemagne, l’Iran, et très probablement la Grande-Bretagne. Alors que Washington utilise cet événement pour forcer Merkel à abandonner le projet de gazoduc Nord Stream 2, découvrez cette interview exclusive afin d’y voir plus clair dans cette sombre affaire.    

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.