Politique étrangère : Macron sur les pas du général de Gaulle ?

Shares

Après la parenthèse néoconservatrice des deux prédécesseurs d’Emmanuel Macron, ce dernier a impulsé une politique étrangère indépendante de celle des États-Unis sur plusieurs dossiers importants (Russie, Turquie, Libye, Iran, Liban, etc.). Paradoxalement, il considère que l’Union européenne a vocation à devenir une puissance émancipée de la tutelle de Washington, et qu’une « souveraineté européenne » serait possible malgré l’atlantisme forcené de nombreux États membres de l’UE – dont ceux qui achètent massivement des armes américaines. Alors qu’il commémore les 50 ans de la disparition du général de Gaulle en célébrant « l’esprit de la Nation », Emmanuel Macron doit abandonner ses illusions d’une Europe-puissance et s’inspirer du « Grand Charles » dans ses relations avec Washington. En voici les raisons. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
Shares
Comments are closed.