Page 1
Par défaut

Le jour où Claude Goasguen confirma le soutien de l’État français pour al-Qaïda en Syrie

Alors qu’il se remettait du Covid-19, le député de Paris Claude Goasguen vient d’être emporté par une crise cardiaque. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Bien qu’en désaccord avec lui sur différentes questions – notamment au sujet du conflit israélo-palestinien –, nous tenons à lui rendre hommage. En effet, cet élu était connu pour son franc-parler et ses talents d’orateur. Fidèle à sa réputation, il confirma lors d’un débat sur LCP en juin 2015 que l’État français soutenait en sous-main les réseaux d’al-Qaïda en Syrie, prenant le risque d’exposer une opération clandestine si taboue et sensible qu’aucun média francophone n’ose enquêter sur ce dossier – comme peut en témoigner notre fondateur Maxime Chaix. L’occasion pour lui de vous révéler l’ampleur de l’auto-censure médiatique sur cette question épineuse, alors que des parlementaires courageux tels que Claude Goasguen ont tenté de sonner l’alarme sur ce scandale d’État depuis six longues années. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Guerre froide entre Pékin et Washington : la revanche posthume d’Andrew « Yoda » Marshall

Décédé en mars 2019, Andrew « Yoda » Marshall – qui fut notamment le protecteur de Dick Cheney et de Donald Rumsfeld –, a été l’un des stratèges les plus influents du Pentagone pendant plus de quarante ans. Indifférent à la menace terroriste, il se rendit à son bureau le 12 septembre 2001, et surprit son équipe en lui demandant de chercher à comprendre ce que pensait la Chine. Par la suite, il s’était plaint de l’engagement des États-Unis dans la « guerre globale contre la terreur », soutenant qu’il fallait limiter la montée en puissance de la Chine par tous les moyens. En étudiant ses préconisations stratégiques, nous allons voir pourquoi la nouvelle guerre froide entre Pékin et Washington constitue sa revanche posthume, malgré les risques induits par cette rivalité. Décryptage.

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

EXCLUSIF : Comment Londres a promu les « modérés » tout en soutenant le futur Daech

De récentes révélations prouvent que le gouvernement britannique a organisé plusieurs opérations de propagande pour attiser la guerre en Syrie, à la fois contre Bachar el-Assad et ses opposants djihadistes – y compris l’« État Islamique ». Si ces informations sont intéressantes, elles occultent le fait que le MI6 fut impliqué très précocement dans l’appui de la nébuleuse extrémiste qui finira par former Daech au printemps 2013. Voici donc une relecture critique de ces révélations, à l’aune des activités inavouables, mais documentées, des services spéciaux britanniques et de leurs alliés en Syrie à partir de l’automne 2011. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Succès et périls de l’interventionnisme turc en Libye et en Méditerranée

En exclusivité pour nos adhérents, nous avons traduit un excellent article qui analyse les récents succès de la Turquie et de ses alliés en Libye. Comme nous le verrons, la situation dans ce pays reste néanmoins bloquée, et l’activisme turc dans cette région amplifie la polarisation internationale. Par conséquent, la tension entre les deux blocs de puissances qui se disputent le contrôle de la Libye ne fait que s’accentuer. Afin d’y voir plus clair, l’auteur de cette analyse clarifie pertinemment les enjeux et les derniers développements de ce conflit. Décryptage.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Venezuela : « baie des Cochons 2.0 » ou nouvel échec de l’équipe de Juan Guaidó ?

Vu la retentissante débâcle d’un groupe de mercenaires anti-Maduro, il serait tentant de comparer ce fiasco à celui de la CIA lors de l’invasion de la baie des cochons à Cuba, en 1961. Or, à mesure qu’émergent les détails de cette opération, il semblerait plutôt qu’il s’agisse d’un nouvel échec de l’équipe de Juan Guaidó, et/ou d’une société militaire privée américaine nommée Silvercorp USA. Si la volonté de renverser Maduro au sein de l’administration Trump n’est pas un mystère – notamment du fait de sa guerre économique féroce contre la population vénézuélienne –, il semble peu probable qu’elle soit à l’origine de cette calamiteuse opération. Décryptage. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Impact de la pandémie pour l’Empire du Milieu : les craintes du Renseignement chinois

Le 21 avril dernier, nous expliquions pourquoi la Chine pourrait être affaiblie par cette crise, notamment en termes de stabilité intérieure, d’influence globale et de prospérité économique. Des révélations récentes indiquent que le Ministère chinois de la Sécurité d’État partage ces craintes, et envisage même le scénario d’un conflit armé avec les États-Unis. En parallèle, un nombre croissant de sources issues des milieux du Renseignement anglo-saxon tentent de contrer les accusations du cabinet Trump, qui affirme sans exposer de preuves que ce virus aurait bel et bien fuité d’un labo de Wuhan. Comme nous le verrons, ces sources craignent une brusque montée des tensions entre Pékin et Washington, et utilisent donc la presse pour essayer de calmer le jeu. Bataille de l’information, possible relance de la guerre commerciale, tensions croissantes en mer de Chine méridionale… Décryptage d’une situation explosive.

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Utilité du confinement massif : ces experts qui doutent

Un récent rapport de l’École des Hautes Études de la Santé Publique a proclamé qu’en France, le confinement massif de la population aurait épargné 60 000 vies. Sans surprise, le Premier Ministre Édouard Philippe l’a cité comme étant la preuve de l’utilité d’une politique qui, sur le long terme, pourrait avoir des effets sociaux, sanitaires, économiques et sécuritaires littéralement catastrophiques. En parallèle, les médias qui s’érigent en pourfendeurs des « infox » ont repris cette étude sans aucune distance, contradiction ou nuance. Or, comme nous allons le constater, plusieurs experts remettent en cause les conclusions de ce rapport, estimant qu’il cautionne un confinement qui – à défaut d’avoir été ciblé et proportionné –, aura des conséquences bien plus graves que le Covid-19. Décryptage.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Malgré le « cessez-le-feu » saoudien, la situation au Yémen se dégrade

Comme nous allons l’expliquer dans cet article, la situation sécuritaire et humanitaire au Yémen est en train de se dégrader, à la fois pour des raisons militaires, diplomatiques et naturelles. Après cinq années d’un conflit désastreux, le calvaire que subissent les Yéménites ne semble pas trouver de conclusion. À terme, ce pays pourrait même se disloquer, vu la position dominante des Houthis pro-iraniens, et les divergences entre les Saoudiens et leurs alliés émiratis. Hélas, les destructions infligées au Yémen feront durablement souffrir sa population – y compris si les hostilités s’arrêtent. De quoi réfléchir sur le bienfondé de notre cobelligérance inavouable dans cette guerre dévastatrice.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

Le Renseignement américain s’oppose à l’équipe Trump sur les origines du coronavirus

Hier, Donald Trump a déclaré avoir consulté des « preuves » d’une fuite du coronavirus depuis un labo de Wuhan, mais sans les détailler, et en contredisant ses propres services. En effet, quelques heures plus tôt, la communauté américaine du Renseignement confirmait enquêter sur cette hypothèse, mais n’avoir pas encore trouvé d’éléments probants pour la démontrer. Le même jour, le New York Times affirma que les services secrets américains subissaient des pressions de la part du cabinet Trump pour qu’ils relient ce virus aux labos de Wuhan. Alors que la relation Pékin/Washington ne cesse de se dégrader, nous allons vous expliquer comment et pourquoi le Renseignement américain s’oppose à l’administration Trump sur la question des origines du coronavirus. Décryptage.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
Par défaut

La proposition de loi qui pourrait sauver Julian Assange

L’on peut apprécier ou détester Julian Assange. Dans tous les cas, le traitement qui lui est imposé montre que Washington ne tolère plus les fuites de secrets d’État compromettants. À travers les menaces d’extradition qui pèsent sur lui, ce sont à la fois les lanceurs d’alerte et les journalistes qui sont intimidés. Or, les médias grand public occidentaux ont longtemps considéré que les révélations du réseau Wikileaks étaient d’utilité publique, avant d’abandonner son fondateur en ignorant que les persécutions qu’il subit constituent une menace explicite contre la liberté de la presse. Dans ce contexte, deux parlementaires américains ont introduit devant le Congrès un projet de réforme qui, s’il était adopté, pourrait empêcher l’extradition de Julian Assange et lui garantir une protection juridique dont bénéficierait l’ensemble des journalistes. Décryptage. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more