Page 1
Par défaut

Pourquoi notre débat public sur le djihad est fondamentalement biaisé

Nous vous présentons une classification inédite des trois principales « écoles » occidentales dans l’étude du djihadisme. Nous verrons que les deux courants dominants dans notre débat public souffrent d’une carence majeure, en ce qu’ils font l’impasse sur une tendance structurelle : l’instrumentalisation, par les puissances occidentales et leurs alliés moyen-orientaux, de milices djihadistes dans plusieurs guerres par procuration depuis la fin des années 1970. Ainsi, nous vous expliquerons pourquoi le courant minoritaire d’analyse du djihad devrait être davantage présent dans le débat public, puisqu’il dénonce ces stratégies clandestines qui menacent notre sécurité collective en renforçant nos ennemis islamistes.  

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
more
more
Par défaut

EXCLUSIF : Traduction et analyse du témoignage d’un ex-inspecteur de l’OIAC sur l’attaque chimique présumée de Douma

En exclusivité pour les lecteurs de Deep-News.media, nous avons traduit et analysé le récent témoignage de l’ancien expert de l’OIAC Ian Henderson au Conseil de Sécurité. Cette intervention ayant été totalement ignorée par la presse occidentale, nous estimons qu’il est d’intérêt public de relayer son témoignage sur l’attaque chimique présumée de Douma, après une vérification rigoureuse des faits qu’il a rapportés. Si notre démarche ne vise pas à dédouaner Bachar el-Assad de ses crimes, il est alarmant que la presse lui ait attribué aussi hâtivement la responsabilité de cet événement, et que les puissances occidentales aient ensuite frappé la Syrie sur la base de ce qu’une vingtaine d’inspecteurs de l’OIAC considèrent être une manipulation. 

Ce contenu est réservé aux membres du niveau Abonnement mensuel.
Se connecter Adhérer
more
more
more
more
more
more
more